Apprenez à apprécier un régime à teneur réduite en sel

Apprenez à apprécier un régime à teneur réduite en sel

Apprenez à apprécier un régime à teneur réduite en sel

Le régime à teneur réduite en sel (que l’on appelle communément « régime sans sel ») figure parmi les thérapeutiques naturelles pour baisser la tension artérielle. En général, les gens sont peu enclins à adopter un tel régime, car ils craignent que leur alimentation ne soit trop fade. Cependant, les chercheurs de l’université du Minnesota ont découvert que l’envie de saler et le goût se modifient lorsqu’on adopte un régime à teneur réduite en sel.
En effet, le Dr R. Grimm a expliqué que « cette expérience a été effectuée parce que de nombreux patients avaient signalé lors d’une étude, qu’après avoir adopté une alimentation faible en sel, de nombreux aliments leur semblaient trop salés ou même désagréables au goût ».
De fait, on avait demandé au cours de cette étude, à des personnes suivant un régime faible en sel de comparer des aliments salés à des intervalles réguliers. « Les aliments les plus riches en sel ont été jugés salés et moins agréables au goût, souligne le Dr Grimm. L’apport de sodium auquel ils étaient habitués avait aussi (iiminué… ». De plus, Grimme précise que « ces modifications de goût sont apparues tôt et étaient devenues évidentes dès la sixième semaine. »

En outre, d’après le Docteur Grimm, « certains sujets suivant un régime à teneur réduite en sel ont signalé qu’ils étaient plus sensibles au goût du sel et qu’ils trouvaient de nombreux aliments salésl désagréables au goût. Ils affirmaient aussi que leur régime devenait de plus en plus facile à suivre avec le temps ». Ces résultats confirment d’autre précédentess études qui avaient abouti à la conclusion que l’envie d’aliments salés correspond à un comportement acquis. Selon un ouvrage intitulé High Blood Pressure Lowered Naturally (FC&A Publishing), d’autres études menées sur des jumeaux démontraient que le goût pour le sel n’est pas inné mais qu’il est provoqué par une
alimentation riche en sel.

Selon Mme Dash, une fabricante de produits sans sel, il faut compter environ 3 mois avant de perdre complètement le goût pour le salé.
L’Américain moyen consomme entre 5 et 10 grammes de sel par jour. Or, c’est là beaucoup plus que les besoins de notre organisme. La plupart des gens n’ont besoin en effet, que du dixième de cette quantité. De plus, de nombreuses études scientifiques démontrent que consommer moins de sel (idéalement pas plus de 500 milligrammes par jour), permet à la plupart des gens d’abaisser leur tension artérielle.
Les aliments traités, qu’ils soient surgelés, en conserve ou dans un emballage quelconque, contiennent généralement du sel, utilisé comme agent de conservation ou comme rehausseur d’arôme.

Quelques conseils pour rehausser le goût des aliments, sans ajouter de sel

• Assaisonnez vos aliments avec du jus de citron plutôt qu’avec du sel.
• Utilisez un mélange de fines herbes et d’épices sans sel, comme il s’en vend maintenant dans le commerce.
• Pour assaisonner vos plats de poulet, ajoutez des fruits, comme des mandarines ou des ananas.
• Faites mariner le poulet, le poisson, le bœuf ou la volaille dans du jus d’orange ou du jus de citron.
• Utilisez de la moutarde ou du miel pour glacer vos plats de viande.
• Utilisez du piment vert, du persil, du paprika ou du piment rouge.

Un régime de restriction de sel pourrait-il faire monter votre tension artérielle en flèche ?

Depuis des années, les médecins affirment qu’une trop forte consommation de sel peut faire monter la tension artérielle en flèche. Il semblerait toutefois, aujourd’hui que certains médecins
aient changé d’opinion. Ainsi, le Dr Brent M. Egan, spécialiste de l’hypertension, a déclaré devant un auditoire réuni pour une session annuelle de l`American Heart Association, qu’un régime de restriction de sel pourrait être dommageable à certaines personnes.
Ce médecin et ses confrères s’appuyaient sur une étude réalisée auprès de 27 hommes soumis pendant 1 semaine à un régime extrêmement réduit en sel. Puis, durant cette expérience, on a demandé aux sujets de revenir à leur alimentation normale pendant 2 semaines et de suivre à nouveau pendant une semaine leur régime extrêmement faible en sel.

On a alors constaté bon nombre des hommes qui présentaient une tension artérielle normale résistaient au sel. C’est-à- dire que leur tension artérielle ne chutait pas automatiquement, lorsqu’ils réduisaient leur consommation de sel. Certains qui avaient réduit leur consommation de sel ont même vu leur tension artérielle s’élever de 5 points. Par ailleurs, d’autres études ont démontré que l’insuline (une hormone produite par le pancréas) peut parfois contribuer au
durcissement des artères en favorisant une production excessive de cholestérol. Or, une étude a démontré que l’insuline permet à l’organisme de retenir le sel au niveau des reins. De nombreux sujets observés lors de cette expérience présentaient d’ailleurs des taux plus élevés d’insuline, ce qui a fait dire au Dr Egan que l’organisme s’adapte peut-être à un régime à faible teneur en sel en produisant plus d’insuline.

L’American Heart Association recommande, quant à elle, une consommation quotidienne de sel inférieur à 25 ml. Si vous suivez un régime à teneur réduite en sel ou si votre médecin vous a recommandé de suivre un tel régime, le Dr Egan vous suggère de surveiller étroitement votre tension artérielle. Pour cela, vous pouvez vous procurer un appareil pour mesurer la tension artérielle chez votre pharmacien (un tensiomètre). Nous vous recommandons de prendre votre tension artérielle tous les jours pendant une semaine, avant de commencer à suivre un régime sans sel. Après avoir commencé le régime, prenez votre tension artérielle régulièrement. Si celle-ci ne s’abaisse pas au bout d’1 mois ou 2, parlez-en à votre médecin.

Commentaires

Commentaires