Après un accident cérébro-vasculaire, le rétablissement peut être ralenti par certains médicaments

Après un accident cérébro-vasculaire, le rétablissement peut être ralenti par certains médicaments

Après un accident cérébro-vasculaire, le rétablissement peut être ralenti par certains médicaments

Lorsqu’ils sont administrés peu de temps après un accident cérébro-vasculaire, certains médicaments peuvent ralentir le rétablissement des patients. Selon un rapport publié dans Médical World News.
Le Dr Larry B. Goldstein et ses confrères du centre médical de l’université Duke de Durham. N.C. ont étudié les dossiers médicaux de 58 patients ayant subi un accident cérébro-vasculaire, pour déterminer les effets de différents médicaments sur leur rétablissement. Sur ces 58 patients, 24 prenaient de la clonidine (un médicament utilisé pour diminuer la pression sanguine) au moment de l’accident ou pendant leur traitement. Or, les patients qui n’en
prenaient pas se sont rétablis beaucoup plus rapidement. Aujourd’hui, le Dr Goldstein ne prescrit pas de halopéridol (un antipsychotique) ou de diazépam (un tranquillisant) à ses patients parce que, nous explique-t-il : « Nous commençons à
peine à comprendre quels sont les médicaments qui peuvent être dangereux et dans quelles circonstances ».

Commentaires

Commentaires