Certains sédatifs couramment prescrits peuvent provoquer des chutes

Certains sédatifs couramment prescrits peuvent provoquer des chutes

Certains sédatifs couramment prescrits peuvent provoquer des chutes

Une étude publiée dans The Journal of the American Médical Association indique qu’un sédatif couramment prescrit peut jouer un rôle majeur dans les chutes, causant souvent des fractures de la hanche. En fait, tout le problème provient d’une catégorie de médicament appelée benzodiazépine. Cette substance, ou les substances qui y sont étroitement associées, sont présentes dans de nombreux médicaments, y compris le Valium , le Xanax , le
Tranxène, l’Havlane, le Mogadon. le Nuctalon, le Librium et aussi le Rohypnol, l’Urbanyl et le Noctran. Or, selon l’étude dont nous venons de parler, les personnes de plus de 65 ans qui prennent des benzodiazépines à effets prolongés, s’exposent à des risques presque 2 fois plus élevés de souffrir d’une fracture de la hanche que les personnes du même âge qui prennent d’autres types de calmants.

« Chez les patients plus âgés, l’utilisation de benzodiazépines peut avoir pour conséquence grave d’accroître les risques de chutes et de fractures », expliquent les chercheurs. Ceux-ci recommandent donc aux médecins d’éviter la prescription aux personnes âgées des tranquillisants et des somnifères de la famille des benzodiazépines.
Cependant, si vous prenez de tels médicaments, consultez votre médecin avant de cesser de les prendre ou de les remplacer par d’autres médicaments.

Commentaires

Commentaires