Comment la vitamine C combat-elle les maladies cardiaques et les accidents cérébro-vasculaires

Comment la vitamine C combat-elle les maladies cardiaques et les accidents cérébro-vasculaires

Comment la vitamine C combat-elle les maladies cardiaques et les accidents cérébro-vasculaires

D’après 2 études publiées dans le Médical Tribune et dans Science News, la vitamine C pourrait jouer un rôle dans la lutte contre l’accumulation de plaques dans les artères. La vitamine C a un effet beaucoup plus long sur l’oxydation des lipoprotéines de basse densité (le « mauvais » cholestérol, LDL) que la vitamine E. Or, des chercheurs de l’université du Texas pensent que les lipoprotéines LDL oxydées déclenchent l’athérosclérose (ou durcissement des artères). Mais, comme la vitamine C combat efficacement ce type de cholestérol, le Dr Ishwarhal Jialal suggère dans cet article de doubler l’ANR de 60 à 120 milligrammes par jour.
Par ailleurs, des scientifiques de l’université de Californie à Berkeley reconseillent une augmentation de l’apport nutritionnel recommandé en vitamine C. Leurs études montrent en effet que cette vitamine neutralise les radicaux libres sanguins qui se lient au « mauvais » cholestérol, causant l’obstruction et le durcissement des artères. Les chercheurs concluent donc leur étude en disant que la vitamine C « désarme » les radicaux libres.

« J’ai été très étonné de constater à quel point la vitamine C était supérieure à la vitamine E dans la chasse menée contre les radicaux libres », dit le biochimiste Balz Frei, à ce propos. « Cette vitamine est encore plus efficace que des substances naturellement présentes dans le sang pour lutter contre les envahisseurs toxiques », précise pour sa part, le rapport de Science News.
Enfin, il faut savoir que le durcissement des artères est la cause de diverses maladies cardiaques et de certains accidents cérébrovasculaires.

Commentaires

Commentaires