De nouvelles études sur la cigarette et le cancer

De nouvelles études sur la cigarette et le cancer

De nouvelles études sur la cigarette et le cancer

On soupçonne depuis des années que c’est la teneur élevée de la fumée de cigarette en goudron et en nicotine, qui cause la plupart des dommages aux poumons des fumeurs. Une étude parue dans Préventive Médecine vient d’ailleurs étayer cette théorie.
« Le goudron est le principal agent cancérigène de la fumée de cigarette », affirment les chercheurs qui ajoutent que « l’augmentation des risques de cancer du poumon est proportionnelle à la teneur en goudron de la fumée de cigarette ». En d’autres mots, plus le contenu en goudron des cigarettes est élevé, plus les risques de cancer du poumon augmentent.
Au cours des dernières années, la plupart des fumeurs ont changé de marque de cigarettes pour adopter des marques soidisant faibles en goudron. Or. selon une estimation, lorsque qu’un homme moyen fume une cigarette, la fumée qu’il inhale contient 13,8 milligrammes de goudron. Une fumeuse moyenne fume, quant à elle, des cigarettes qui libèrent 11,8 milligrammes de goudron. À cette concentration de goudron, une personne qui fume 10 cigarettes par jour a 5 fois plus de risques de développer un cancer du poumon qu’un non-fumeur, d’après le tableau des risques présenté dans une nouvelle étude.

En fait, le tabagisme est mis en cause dans 85 % des cas de cancer du poumon chez les hommes et dans 75 % des cas chez les femmes. De plus, outre le cancer du poumon (1ère cause de mortalité aux États-Unis), auquel il est associé, le tabagisme est également et fortement incriminé dans les cas de cancers du larynx, de l’oesophage et de la vessie. « Le tabagisme est responsable d’environ 30 % de tous les
décès par cancer », peut-on lire dans un rapport publié dans Postgraduate Médecine. « Pour ce qui est des personnes qui fument 2 paquets de cigarettes ou plus par jour, elles sont 12 à 15 fois plus nombreuses à décéder de cancer du poumon que les non-fumeurs », poursuit encore ce rapport.

Malheureusement, aujourd’hui le tabagisme est la première cause de décès dans le monde.

Commentaires

Commentaires