De nouvelles recherches sur l'asthme et les allergies

De nouvelles recherches sur l'asthme et les allergies

De nouvelles recherches sur l’asthme et les allergies

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université d’Arizona, toutes les formes d’asthme sont causées par des allergies. « Ces découvertes remettent en question le principe admettant qu’il existe des différences fondamentales entre les formes d’asthme provoquées par des allergies (extrinsèques) et les formes d’asthme qui ne le sont pas (intrinsèques), » signale le Dr Benjamin Burrows dans The New England Journal of Medicine.
Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont découvert que la prédominance de l’asthme était liée au taux d’immunoglobulines sériquefl (IgE) présent dans l’organisme. « Ainsi, l’asthme n’a été observé chez aucun des 177 sujets qui présenlaienî les taux les plus faibles d’IgE pour leur âge et leur sexe, » comme l’ont expliqué les chercheurs. De fait, les IgE sont les anticorps qui amènent le système immunitaire à réagir. Lorsque vous faites une réaction allergique, c’est-à-dire lorsque votre système immunitaire réagit à un stimulus, votre organisme libère une quantité excessive d’IgE. D’autre part, après avoir mené une étude sur 2.600 volontaires souffrant d’asthme ou de rhinite par allergie, les chercheurs en ont conclu que l’asthme est presque toujours relié à des réactions quelconques provoquant la libération d’IgE. Ces IgE sont donc directement associés aux allergies.

Or, depuis 1918. les médecins pensent que certaines formes d’asthme peuvent être causées par des allergies à la poussière, aux moisissures, au pollen, aux poils et aux desquamations
d’animaux voire à diverses autres substances. Lorsque l’asthme est déclenchée par des facteurs émotionnels, une infection ou des irritants, elle est considérée comme étant anallergique. Selon The Merck Manual. 10 à 20 % des asthmatiques souffrent d’asthme par allergie. 30 à 50 % souffrent d’asthme anallergique, et les autres souffrent d’une combinaison de ces deux formes d’asthme. Mais, cette manière de penser doit, à partir de maintenant, changer.

Commentaires

Commentaires