Des armes pour lutter contre l'arthrite

Des armes pour lutter contre l'arthrite

Des armes pour lutter contre l’arthrite

L’arthrite, qui existe sous plus d’une centaine de formes différentes, frappe des millions de personnes. Aussi, bon nombre d’entre elles aimeraient savoir quelles en sont les causes et ce qu’elles pourraient faire pour les traiter.

Question : Qu’est-ce que l’arthrite ?

Réponse : L’arthrite est une inflammation d’une articulation. Cette maladie apparaît sous plus d’une centaine de formes qui, toutes, attaquent les articulations et les tissus conjonctifs de l’orga-
nisme. Cependant, chaque forme a ses propres symptômes auxquels on doit apporter des traitements spécifiques.
La forme la plus courante est l’ostéo-arthrite.
Elle se développe lorsque le cartilage, c’est-à-dire les tissus élastiques recouvrant l’extrémité des os, commence à se détériorer. L’ostéo-arthrite fait de nombreuses victimes parmi les personnes de plus de 60 ans et touche surtout les articulations des pieds, des doigts, des hanches et des genoux. En général, seules quelques articulations sont touchées simultanément. La deuxième forme la plus courante est l’arthrite rhumatoïde. Dans ce cas, la fine membrane translucide qui recouvre une articulation s’enflamme et finit par détruire l’articulation elle-même. L’arthrite rhumatoïde frappe des personnes de tous âgeS et peut toucher plusieurs articulations en même temps. Elle peut même provoquer des problèmes dans d’autres organes, comme les yeux, les poumons, les vaisseaux sanguins et la peau. Les autres formes d’arthrite les plus répandues sont la spondylarthrite ankylosante ou pelvis-pondylite rhumatismale, le lupus, la goutte, la sclérodermie et l’arthrite juvénile.

Question : Quelles sont les causes de l’arthrite ?

Réponse : Bien que les causes exactes de l’arthrite ne soient pas encore parfaitement connues, l’Arthritic Foundation indique que les chercheurs commencent à penser que certaines personnes pourraient avoir une prédisposition héréditaire pour l’arthrite, et plus particulièrement pour les diverses formes de l’arthrite rhumatoïde. D’autre part, certaines formes d’arthrite sem-
blent être déclenchées par des infections. Par exemple, certaines maladies déclenchées par des piqûres de tiques peuvent provoquer une inflammation arthritique des articulations.

Question : Que peut-on faire pour traiter l’arthrite ?

Réponse : Il n’existe pas de traitement connu. Cependant, il est possible de maîtriser les douleurs causées par l’arthrite, en particulier lorsque la maladie en est encore aux premiers stades. On peut endiguer ces douleurs à l’aide de médicaments, de mesures diététiques, d’exercices, de précautions afin de protéger les articulations et, parfois, de chirurgie. Un chirurgien peut en effet
remplacer des articulations entières avec des matériaux synthétiques. De nombreuses personnes croient que l’arthrite
est une conséquence naturelle du vieillissement et, comme elles ne pensent pas qu’il s’agit d’une maladie grave, elles préfèrent se soigner
elles-mêmes au lieu de consulter un médecin. Cependant, comme les formes d’arthrite sont nombreuses et variées et que le taux de décès causé par l’arthrite rhumatoïde est élevé, les malades devraient toujours avoir le réflexe de consulter un médecin. Un traitement précoce et intensif est très important par exemple dans le cas de l’arthrite rhumatoïde. Car des chercheurs britanniques ont découvert que l’arthrite rhumatoïde pouvait être mortelle lorsqu’elle était prise trop tard.

En effet, après avoir mené une étude pendant 25 ans, des chercheurs du Royal National Hospital for Rhumatic Diseases, à Bath, en Angle
terre, ont constaté qu’un tiers des patients souffrant d’arthrite rhumatoïde mouraient des suites de complications dues à l’arthrite. « Les gens meurent réellement d’arthrite », souligne aussi le Dr Théodore Pincus, de l’université Vanderbilt, à Nashville, au Tennessee. En outre, ces chercheurs en sont venus à la conclusion que des traitements médicaux entrepris dans les 6 mois suivant le diagnostic de l’arthrite rhumatoïde peuvent prévenir les dommages irréversibles portés aux articulations et au cartilage et faire tomber ainsi le taux de décès dû à cette maladie. Les traitements bien entendu, varient, selon les patients et le type d’arthrite dont ils souffrent.

Question : Quels sont les médicaments utilisés dans le traitement de l’arthrite ?

Réponse : 3 types de médicaments sont utilisés pour traiter l’arthrite.

(1) Le premier type de médicaments sert à combattre l’inflammation, principale cause des douleurs arthritiques. Parmi ces médicaments, on dénombre les anti- inflammatoires non stéroïdiens et les corticostéroïdes. L’aspirine est le plus connu des anti-inflam-
matoires non stéroïdiens et, selon la revue Arthritis Today, c’est sans doute le médicacaments, on dénombre les anti- inflammatoires non stéroïdiens et les corticostéroïdes. L’aspirine est le plus connu des anti-inflammatoires non stéroïdiens et, selon la revue Arthritis Today, c’est sans doute le médicament le plus utilisé pour traiter l’arthrite.

(2) Le deuxième type de médicaments a pour effet de ralentir la progression de la maladie, laquelle peut entraîner la destruction de
l’articulation touchée, lorsqu’elle n’est pas traitée. Cette seconde catégorie de médicaments comprend les composés à base d’or,
la pénicillamine, le méthotrexate et les antipaludéens. Ces médicaments sont tous très puissants et causent de graves effets secondaires.

(3) Les médicaments du troisième type sont des immunosuppresseurs extrêmement puissants, qui ne sont utilisés qu’en dernier recours. Ces médicaments affaiblissent le système de défense de l’organisme, ce qui peut arrêter la progression de la maladie, mais leurs effets secondaires potentiels sont graves.

Question : Quels sont les autres traitements ?

Réponse : Selon l’Arthritic Foundation, les traitements à la chaleur et au froid procurent un certain soulagement aux personnes qui souffrent d’arthrite. « Car, non seulement le froid engourdit tempo-
rairement les nerfs qui transmettent la douleur, mais il réduit aussi l’enflure et l’inflammation, signale-t-on dans un rapport publié dans Arthritis Today. Nous n’avons aucune idée de la façon dont la chaleur agit. Elle améliore la circulation dans les régions touchées… Un moyen efficace de soulager la douleur consiste à alterner les bains chauds et les bains froids. »

Question : Qu’en est-il des régimes alimentaires et autres remèdes naturels ?

Réponse : On recommande de faire des exercices d’endurance aux personnes atteintes par des formes légères ou modérées d’arthrite. Selon la revue médicale The Physician and Sportsmedicine, des études ont en effet révélé que les exercices peu rigoureux, comme la marche d’un pas rapide ou le golf, peuvent réduire les douleurs
articulaires des patients souffrant d’arthrite rhumatoïde et d’ostéo-arthrite. Dans le cas de la goutte, l’alimentation joue un rôle majeur dans la prévention des crises douloureuses. S’il s’agit d’arthrite rhumatoïde.

l’huile de poisson peut réduire les symptômes douloureux, indique le Dr Edward Harris, chef de la faculté de médecine à l’université Stan-
ford. L’huile de poisson est particulièrement efficace lorsqu’elle est prise simultanément avec un cachet d’aspirine, chaque jour. Les
médecins conseillent vivement aux malades de chercher les ingrédients essentiels contenus dans l’huile de poisson, c’est-à-dire les acides gras oméga-3, dans la consommation de poissons d’eau froide plutôt que dans la prise de gélules d’huile de poisson. Car effectivement, ces huiles bénéfiques sont présentes en abondantes quantités dans tous les poissons d’eau froide. Pour cela, augmentez votre consommation de truite, de saumon, de maquereau ou de
morue. En revanche, les suppléments d’huile de poison en vente dans les commerces d’alimentation diététique peuvent causer d ‘ autres
problèmes. Us peuvent ainsi nuire à la coagulation du sang. Pour cette raison, la plupart des médecins pensent que ces suppléments doivent être utilisés avec prudence.

Commentaires

Commentaires