Gardez vos yeux de jeune en portant des verres fumés

Gardez vos yeux de jeune en portant des verres fumés

Gardez vos yeux de jeune en portant des verres fumés

Les lunettes de soleil sont très répandues chez les jeunes, mais elles peuvent aussi vous être utiles. En effet, elles peuvent garder vos yeux jeunes de plus d’une façon. Selon un rapport de la Research to Prevent Blindness, le port de bonnes lunettes de soleil peut faire diminuer de 6 fois le rythme de progression de certains processus de vieillissement des yeux.

On entend par de « bonnes lunettes de soleil » des lunettes dont les verres bloquent, dans une forte proportion (au moins 90 %) les rayons ultra-violets présents dans la lumière naturelle du soleil, et dont la monture empêche bien le soleil de pénétrer dans vos yeux par les côtés ou par le haut. La lumière des rayons ultra-violets, dont la longueur d’onde se situe à l’extrémité du spectre des couleurs, est responsable du bronzage de la peau, de la production de vitamine D dans l’organisme et de divers autres phénomènes.
Or. non seulement les rayons ultra-violets « semblent accélérer le vieillissement des récepteurs de la vision humaine, mais des expositions répétées à ces rayons accélèrent encore le vieillissement des cristallins des yeux, contribuent au développement de la cataracte et favorisent certains autres changements dans la rétine, ce qui peut provoquer la dégénérescence maculaire ». nous dit le Dr John S. Werner. professeur de psychologie et de sciences neurologiques, à l’université du Colorado.
Il faut savoir que la dégénérescence maculaire. qui provoque des dommages dans la région centrale de la rétine, est la principale cause de cécité chez les personnes de plus de 60 ans

Normalement, on sait que les cristallins des yeux filtrent une bonne partie des rayons ultra-violets qui viennent du soleil, même par temps nuageux. Mais, si le cristallin naturel est enlevé, lors d’une opération chirurgicale de la cataracte par exemple, les rayons ultra-violets frappent la rétine (la principale zone de vision de l’œil) et l’endommagent.
Pour compléter ces connaissances nouvelles, le Dr Werner et ses collègues ont conduit une étude sur 8 patients qui avaient subi une opération de la cataracte pour se faire remplacer les cristallins par des lentilles en plastique. Lors de cette opération, chaque patient avait reçu une lentille en plastique qui bloquait 90 % des rayons ultra-violets dans un œil, et une lentille qui ne filtrait que 14 % des rayons ultra-violets dans l’autre. 5 ans plus tard, les deux yeux semblaient sains, à première vue du moins. Mais des tests psycho-physiques ont révélé que l’œil qui absorbait le plus de rayons ultra-violets présentait une perte de sensibilité aux micro-ondes des cônes rétiniens en raison d’une exposition fréquente aux rayons ultra-violets. C’est ce que le Dr Wemer nous dit, en ces termes : « des expositions répétées aux UV pendant 5 ans ont entraîné une perte de sensibilité des cônes rétiniens aux micro-ondes équivalente en moyenne à la perte qui survient au bout de 30 ans de vieillissement normal ».

Aussi, bien que les dommages causés aux yeux par les UV soient cumulatifs et qu’ils se développent sur une longue période, les experts conseillent maintenant à toutes les personnes qui passent beaucoup de temps à l’extérieur, de porter des lunettes de soleil bien adaptées pour se protéger les yeux. « On ne peut ignorer le danger. D n’y a pas de saison ou de lieu qui ne nécessite pas de prendre des précautions », selon le Dr Werner.

À ce propos, VAmerican Journal of Public Health souligne que les bonnes lunettes de soleil ne sont pas nécessairement les plus chères. En effet, des chercheurs ont testé 32 paires de lunettes fumées à des prix très raisonnables ; ils ont constaté que la plupart filtrait 98 % des rayons UV dommageables et que les lunettes en plastique et en verre étaient également efficaces pour filtrer les rayons UV.
En fait, le véritable problème résidait dansla forme plus ou moins correcte de la monture qui épousait le visage et de la quantité de rayons UV qu’elle laissait pénétrer dans les yeux, par les côtés et par le haut.
À l’aide d’un mannequin muni de détecteurs de lumière à la place des yeux, les chercheurs ont découvert que la plupart des montures laissaient pénétrer des UV par le haut et les côtés.

Ils ont aussi constaté qu’en portant des lunettes seulement à 1 centimètre de l’arête du nez, cela permettait à 45 % des UV de passer.
La leçon à retenir de cela : vérifiez que les lunettes de soleil que vous achetez bloquent au maximum les rayons UV. Renseignez-vous auprès du marchand, si cela est nécessaire. Prenez soin de choisir une grosse monture qui s’ajuste bien à votre visage et qui ne laisse pas pénétrer de rayons UV par le haut ou par les côtés. Enfin, portez toujours vos lunettes de soleil le plus près possible de vos yeux.
D’autre part, méfiez-vous du « syndrome des verres fumés », comme l’ont signalé 3 chercheurs de la faculté de médecine de l’université Harvard dans Youi Good Health. Concrètement, le « syndrome des verres fumés » se manifeste par de l’engourdissement et des sensations désagréables dans le fond des yeux, mais aussi à l’intérieur du nez, dans les joues et même autour de la partie supérieure des dents et des gencives. De tels symptômes sont les signes que vos lunettes de soleil sont trop grosses ou trop lourdes et qu’elles compriment un nerf sensoriel. (Ce nerf émerge de l’os du nez à environ 1,5 cm de l’arête du nez et continue un peu en-dessous de chaque œil.)

Aussi, si vous portez des lunettes de soleil lourdes pendant de longues périodes, cela peut finir par pincer ce nerf, provoquant ainsi l’engourdissement des gencives et autres sensations désagréables dans la région faciale. Pour soulager ces symptômes, enlevez vos lunettes et placez un coussinet à l’intérieur de la monture : c’est parfois utile…

Commentaires

Commentaires