La confusion mentale peut être causée par des carences alimentaires

La confusion mentale peut être causée par des carences alimentaires

La confusion mentale peut être causée par des carences alimentaires

C’est un véritable cas d’urgence médicale. En effet, les médecins observent des signes de confusion mentale, de troubles de l’élocution, de l’équilibre, de coordination des mouvements et des troubles de la vue chez les personnes qui souffrent de carence grave en vitamine Bl, aussi appelée thiamine. « Cette carence vieille comme le monde et potentiellement fatale… nécessite le remplacement immédiat de la thiamine pour améliorer le pronostic à long terme », indique-t-on dans un article publié dans Emergency Médecine. « En retardant le traitement, ne serait-ce que de quelques jours, on peut aggraver le pronostic de patients soupçonnés de souffrir de cette maladie. » De fait, connue sous le nom d’encéphalopathie de Wernicke, cette affection peut survenir non seulement chez les alcooliques, mais aussi chez les personnes qui souffrent de maladies
rénales, de troubles thyroïdiens et d’anorexie mentale (une maladie au cours de laquelle le patient se laisse littéralement mourir de faim). Mais, bien que ses symptômes soient graves, la maladie « est complètement réversible lorsqu’elle est traitée précocement », ajoute-t-on dans le rapport. Toutefois, sachez que même une personne saine peut complètement épuiser ses réserves de thiamine en 3 semaines, surtout si elle reçoit une perfusion de glucose plusieurs jours de suite.

La thiamine est une vitamine hydrosoluble. Elle est la première des vitamines du complexe B à avoir été isolée sous sa forme pure (c’est la raison pour laquelle on l’appelle vitamine B1). De plus, taux adéquat de thiamine est essentiel à la conversion en énergie des hydrates de carbone contenus dans les aliments, au bon fonctionnement du système nerveux, ainsi qu’à la croissance et à la régénération des tissus de l’organisme.

La thiamine est présente dans la levure, les produits de grains entiers, le blé, les œufs, le lait, les noix, les pommes de terre, les haricots rouges, les graines et les légumes verts feuillus.

 

 

D’après Y Encyclopédie des Vitamines et des Minéraux (FC&A Publishing), « les besoins en thiamine augmentent lorsqu’on consomme beaucoup d’hydrates de carbone ». L’exercice et le stress émotionnel peuvent faire augmenter les besoins de l’organisme en énergie et, par conséquent, les besoins en thiamine. Ceux-ci augmentent aussi pendant la grossesse et l’allaitement, lors d’une poussée de fièvre, pendant et après une opération chirurgicale et lorsqu’on souffre d’hyperthyroïdie. Notez également que d’autres facteurs contribuent à épuiser les réserves en thiamine, notamment les sulfamides, les contraceptifs oraux, l’œstrogénothérapie. la pollution atmosphérique et certains additifs alimentaires comme les nitrates et les sulfates.
Aujourd’hui, on considère que les hommes adultes ont besoin de 1,5 milligrammes de thiamine par jour. Les femmes adultes en requièrent un peu moins, soit environ 1.1 milligramme. Cependant, dans certaines circonstances comme celles qui sont énumérées ci-dessus, l’apport en thiamine peut être augmenté à l’aide de suppléments.

Toutefois, n’oubliez pas de consulter votre médecin ou un professionnel de la santé avant de prendre des suppléments, car la thiamine est contre-indiquée pour certaines personnes. Par exemple, chez les diabétiques, les suppléments de thiamine peuvent déséquilibrer le taux d’insuline dans le sang.

Commentaires

Commentaires