La perte de poids  le sexe et l'âge sont des facteurs importants

La perte de poids  le sexe et l'âge sont des facteurs importants

La perte de poids : le sexe et l’âge sont des facteurs importants

La perte de poids est coupable de discrimination à l’égard de l’âge et du sexe. C’est ce qu’a annoncé le Centers for Disea- se Control, une agence fédérale de la santé d’Atlanta. D’après cette agence, les jeunes femmes prendraient plus de poids que les jeunes hommes, alors que les femmes âgées perdraient plus de poids que les hommes âgés.
De fait, en raison d’une activité physique réduite et d’autres changements survenus dans leur mode de vie, au début de
l’âge adulte, les hommes et les femmes de 25 à 34 ans prendront en moyenne 3,5 kilos en 10 ans. Toujours d’après l’étude menée par le Center for Disease Control, un peu plus de 6 % des adultes de ce groupe d’âge prendront presque 13,5 kilos en 10 ans, ce qui fait considérablement augmenter leurs risques d’hypercholestérolémie, d’hypertension artérielle et de maladies cardiaques.

On constate en outre que les jeunes femmes prennent plus facilement du poids que les hommes du même groupe d’âge. Ainsi, un américain moyen peut s’attendre à prendre environ 2,5 kilos entre son 25ème et son 35ème anniversaire. Une
femme, quant à elle, prendra en moyenne 3,5 kilos pendant cette même décennie. De plus, tandis que 4 % des jeunes hommes prendront plus de 13,5 kilos en 10 ans, les femmes du même âge sont deux fois plus nombreuses (c’est-à-dire 8 %) à prendre autant de poids.
Dans la première étude de ce genre menée à l’échelle nationale, des chercheurs du Centers for Disease Control ont analysé des données sur 9.897 adultes de 25 à 74 ans. Concrètement, le poids de chaque sujet a été mesuré deux fois à un intervalle de 10 ans. Finalement, il s’est avéré que près de 13 % des adultes de 25 à 34 ans, de poids normal, étaient devenus obèses 10 ans plus tard.

De plus, les chercheurs ont découvert qu’un adulte moyen prend du poids jusqu’à l’âge de 55 ans, quel que soit son sexe. Toutefois, dans ce groupe, les femmes qui prennent beaucoup de poids sont 2 fois plus nombreuses que les hommes. Fait intéressant à noter, les hommes maigres sont plus susceptibles de prendre des kilos en trop. En effet, les chercheurs soulignent dans le rapport relatif à cette étude, que « parmi les sujets de l’étude, les hommes dont le poids était inférieur à la normale lors de la première pesée présentaient le plus de risques de prendre beaucoup de poids ».
Par ailleurs, parmi les femmes, celles qui étaient déjà « enrobées » continuèrent de grossir. Mais effectivement les femmes qui souffraient d’embonpoint lors de la première pesée, étaient celles qui présentaient le plus de risques de prendre beaucoup de poids au cours de la décennie suivante. Toujours dans le cadre de cette étude, on avait posé comme principe qu’une augmentation de poids de 20 % était considérée comme un gain pondéral très important. En d’autres termes, un homme pesant 80 kilos au début de l’étude et qui avait grossi de 16 kilos au cours des dix années suivantes, était considéré comme un sujet ayant pris beaucoup de poids.

« Cependant, après 55 ans, les hommes et les femmes perdent du poids », affirme le Dr David Williamson, directeur de l’étude. « Nous avons découvert que les individus perdent en moyenne de 1 à 4 kilos entre 55 et 64 ans. Mais par contre, dans ce groupe d’âge, les femmes perdent plus de poids que les hommes. Nous n’en connaissons pas la raison, mais celles-ci sont plus extrêmes dans les deux sens. »
De façon générale, les chercheurs du Centers for Disease Control estiment que le gain pondéral de la plupart des jeunes adultes peut être dangereux pour la santé, même s’il ne conduit pas à l’obésité.

« La plupart des kilos en trop, pris par les jeunes adultes, le sont sous forme de graisse et non de muscles », remarque le Dr Williamson. Et il ajoute : « Nous tenons à souligner que la prise de poids peut augmenter les probabilités d’hypercholestérolémie ou d’hypertension artérielle, même si le sujet n’est pas considéré comme obèse. » Toutefois, pour perdre du poids, l’activité physique doit jouer un rôle plus important qu’un régime amaigrissant. En effet, celui-ci est rarement suffisant, selon les chercheurs. « La prise de poids qui survient au début de l’âge adulte peut découler directement de changements dans les activités physiques, dit le Dr Williamson. Les adolescents sont habituellement très actifs, mais ils réduisent leurs activités physiques à l’âge adulte. »
Ainsi, « le meilleur moment pour s’inquiéter des problèmes liés à la graisse corporelle et à l’obésité est encore celui qui se situe avant qu’ils ne surviennent », souligne le Dr Williamson. « Comme peuvent en témoigner toutes les personnes qui ont déjà essayé de maigrir, il est très difficile de perdre du poids une fois qu’on l’a pris. Mais, dans ce cas précis, il pourrait être plus facile de ne pas se laisser aller à prendre du poids. »

Commentaires

Commentaires