La vitamine D pourrait ralentir la prolifération des cellules cancéreuses

La vitamine D pourrait ralentir la prolifération des cellules cancéreuses

La vitamine D pourrait ralentir la prolifération des cellules cancéreuses

Lors de tests en laboratoire, des chercheurs anglais ont obtenu de bons résultats en traitant des cellules cancéreuses du sein à la vitamine D. 3 fois par semaine. De même, selon un rapport publié dans le journal The Lancet, plus de 80 % de toutes les tumeurs cancéreuses du sein contiennent des composés chimiques qui se lient à la vitamine D. D’une certaine façon, expliquent les chercheurs, la vitamine D agit comme une hormone et s’attache à des tumeurs hormono-dépendantes. Une fois qu’elle s’est attachée à une tumeur,
la vitamine D arrête la prolifération des cellules cancéreuses et ramène l’activité cellulaire à la normale.

Commentaires

Commentaires