L'alcool et le système immunitaire

L'alcool et le système immunitaire

L’alcool et le système immunitaire

Les personnes qui boivent beaucoup risquent de ne pas causer des dommages uniquement à leur foie. Ainsi, selon un éditorial paru dans le British Médical Journal, une forte consommation d’alcool peut dangereusement endommager le système immunitaire et le rendre moins résistant à des maladies graves, comme la pneumonie. En effet, une forte consommation d’alcool pendant plusieurs années peut considérablement réduire le nombre de cellules « tueuses » naturelles, qui sont la base même du système de défense de l’organisme contre les bactéries et les virus. C’est pourquoi, les infections pulmonaires
et la tuberculose sont beaucoup plus fréquentes chez les personnes qui boivent beaucoup que chez les autres. Cet article précise en outre, que l’alcool affaiblit de façon importante le foie, de sorte que les alcooliques s’exposent à de plus grands risques de souffrir d’hépatite et d’une infection par le virus HIV [SIDA].
Enfin, la malnutrition causée par une plus faible consommation de protéines, de vitamines et de calories diminue aussi leur résistance aux infections. Celles-ci présentent souvent de graves carences en vitamines, en effet.

Commentaires

Commentaires