Adult Daughter Talking To Depressed Senior Father

Adult Daughter Talking To Depressed Senior Father

L’aspirine et les victimes d’accidents cérébro-vasculaires

De même qu’une dose quotidienne d’aspirine peut être utile pour prévenir les accidents cérébro-vasculaires, elle peut aussi réduire la dégénérescence mentale ou confusion qu’ils entraînent. Dans environ 50 % des cas, les personnes âgées souffrent de confusion mentale souvent associée à la maladie d’Alzheimer.
Cependant, la deuxième cause de cette confusion mentale est due aux multiples accidents cérébro-vasculaires. Dans ce cas, il
s’agit de « démence vascuiaire ». Et, selon les médecins de la faculté de médecine Baylor de Houston, environ un tiers de tous les cas de démence sont attribués à la confusion mentale vasculaire.
Une étude récente a révélé qu’une dose quotidienne d’aspirine semble améliorer considérablement l’état de ces patients souffrant de démence vascuiaire. Les chercheurs ont étudié 2 groupes de patients dont l’âge moyen était de 67 ans et qui présentaient des risques d’accidents cérébro-vasculaires similaires. Es furent traités de la même façon, sauf que l’un des groupes reçut en plus un comprimé de 325 milligrammes d’aspirine par jour.
L’aspirine améliora la circulation sanguine dans le cerveau ainsi que les fonctions mentales des patients du groupe recevant l’aspirine par rapport à l’autre. D’autre part, les membres du groupe prenant de l’aspirine ont eu moins d’accidents cérébro-vasculaires et moins d’accès ischémiques transitoires que les autres.

« Dans le groupe témoin, 24 % ont eu des accidents cérébro- vasculaires contre seulement 8,1 % dans le groupe recevant de l’aspirine », affirment les médecins. De plus, 39,4 % des patients
du groupe témoin ont souffert d’accès ischémiques transitoires
comparativement à 18,9 % des patients traités à l’aspirine. « Nous n’avons pas encore découvert de traitement curatif de la maladie d’Alzheimer, mais nous avons trouvé un remède qui aide les personnes atteintes de démence vascuiaire », expliquent les chercheurs. C’est la raison pour laquelle il est important de déterminer la cause de la démence et de traiter chacun des 2 groupes de patients différemment.

Commentaires

Commentaires