Le brocoli et les choux de Bruxelles pourraient contribuer à prévenir le cancer du sein

Le brocoli et les choux de Bruxelles pourraient contribuer à prévenir le cancer du sein

Le brocoli et les choux de Bruxelles pourraient contribuer à prévenir le cancer du sein

Vous pouvez d’après une nouvelle étude publiée dans le Journal of the National Cancer Instituts prévenir le cancer du sein en mangeant davantage de chou, de brocoli et de légumes crucifères.
D’ailleurs, les scientifiques sont fascinés par le potentiel d’une puissante substance anti-cancéreuse qu’ils ont découverte dans ces légumes. Cette substance, appelée indole-3-carbinol, semble convertir en une substance inoffensive une forme d’cestrogène qui normalement favorise le développement du cancer. D’ailleurs, cette forme inoffensive d’œstrogène pourrait elle-même empêcher les cellules des seins d’absorber une forme nuisible d’œstrogène.

De nombreux scientifiques estiment en effet que des formes
actives d’œstrogène sont responsables de la progression du cancer du sein. Ainsi, toute substance qui empêcherait les
cellules des seins d’absorber l’œstrogène actif pourrait prévenir la formation de tumeurs cancéreuses. Pour vérifier leurs hypothèses, des chercheurs ont fait prendre 500 milligrammes d’indole-3-carbinol à des volontaires pendant une semaine. Pour ce faire, ils utilisaient une forme synthétique de ce composé chimique naturel. En fait, la dose quotidienne correspondait à la quantité que contient un demi-chou. Cette étude a démontré qu’au bout d’une semaine la production de la substance bloquant l’œstrogène nuisible augmente de 50 %. Ces résultats pourraient d’ailleurs expliquer pourquoi les taux de cancer du sein sont beaucoup plus faibles chez les femmes asiatiques, qui consomment de grandes quantités de légumes crucifères.

Or, nous apprécions peu le goût des légumes crucifères, et plus particulièrement le brocoli et les choux de Bruxelles. C’est pourquoi, le Dr Jon J. Michnovicz, l’un des chercheurs qui a découvert la substance anti-cancéreuse, suggère que l’indole 3 carbinol soit vendu sous forme de comprimés. Cela permettrait aux femmes qui n’aiment pas le chou de prendre un supplément de cette substance tous les jours pour prévenir le cancer du soin. Malheureusement, de tels suppléments n’existent pas encore.

Les légumes qui contiennent de l’indole-3-carbinol sont le chou, le brocoli, les choux de Bruxelles, les feuilles de inoutarde, le chou rosette, le chou frisé, les feuilles de navet et le chou-fleur. Tous ces légumes font partie de la lamille des crucifères.

 

Enfin, diverses études ont démontré que la consommation abondante de légumes protégeait contre diverses formes do cancer, notamment le cancer du côlon et le cancer du rectum. D’ailleurs, jusqu’à aujourd’hui, les chercheurs avaient toujour cru que la protection était assurée par les fibres contenues dans les légumes. Mais cette étude est la première à démontrer qu’une substance chimique naturelle pourrait assurer, au moins, en partie, la protection contre le cancer du sein.

Commentaires

Commentaires