Les 9 causes de la perte de poids chez les personnes âgées

Les 9 causes de la perte de poids chez les personnes âgées

Les 9 causes de la perte de poids chez les personnes âgées

Vous n’essayez pas de perdre de poids, mais les kilos fondent comme neige au soleil. Devriez-vous vous en inquiéter ?

Oui, disent les médecins, si vous avez perdu 5 % de votre poids corporel normal au cours de la dernière année. Ainsi, un homme de 77 kilos qui perdrait 4,5 kilos ou une femme de 57 kilos qui en perdrait 3, devrait consulter son médecin.
Mais avant de le faire, examinez les principales causes de perte de poids chez les personnes âgées, telles qu’elles sont définies dans Geriatrics. Et, si vous souffrez de l’un ou l’autre de ces problèmes, informez-en alors votre médecin. Plus vous lui fournirez d’informations, moins vous perdrez de temps et d’argent en tests inutiles pour découvrir les causes de votre perte de poids.
Dentition : Ce terme englobe les dents et les prothèses dentaires. Des prothèses mal ajustées rendent la mastication douloureuse et désagréable. N’oubliez jamais de bien nettoyer vos prothèses dentaires : les « prothèses sales » peuvent affecter le goût. Les maladies des gencives peuvent aussi modifier le goût. Et, consultez régulièrement votre dentiste, même si vous portez des prothèses.
Maladie : Certaines maladies, comme les maladies cardiaques ou le cancer, épuisent l’organisme et peuvent entraîner une perte de poids. Si vous souffrez de ces maladies, demandez conseil à votre médecin sur les façons de stimuler votre appétit.
Dysorexie : Ce terme obscur désigne simplement la perte de goût et d’odorat qui accompagne le vieillissement et fait diminuer le plaisir de manger. Certains médicaments, comme la théophylline, aggravent ce problème. Essayez d’ajouter plus d’épices et de fines herbes à vos aliments pour en relever le goût.
Dépression : La dépression est l’une des principales causes de la perte de poids chez les personnes âgées. Elle touche une personne âgée sur 10 aux États-Unis. Des changements dans le mode de vie, comme la retraite, la perte d’un conjoint, les problèmes de santé ou les problèmes financiers peuvent déclencher la dépression. Une fois le problème reconnu, on peut traiter la dépression.
Diarrhée : Les personnes qui souffrent de diarrhée sont moins disposées à manger pour éviter ce problème. Cependant, comme la diarrhée est toujours le symptôme d’une autre maladie, quand celle-ci est traitée, les patients retrouvent habituellement l’appétit.
Dysphagie. Ce terme désigne la difficulté à avaler, à déglutir. Ainsi, les personnes atteintes de maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson souffrent souvent de dysphagie. Ces patients ont la sensation que les aliments restent coincés dans la gorge. Mais, on peut traiter ce problème.
Démence sénile : Les personnes qui souffrent de démence, comme les patients atteints de la maladie d’Alzheimer par exemple, ne se rappellent pas de ce qu’elles ont mangé ou bu et ne se rendent pas compte qu’elles ont faim ou soif. Elles ne prennent aucun plaisir à manger et peuvent avoir de la difficulté à avaler. Ces personnes ont donc besoin d’assistance lorsqu’elles prennent leurs repas.
Dysfonction : Nous désignons par ce terme les causes sociales de la perte de idfl il bq os: ainsi i un veul qui n’a jamais appris à se faire la cuisine ; d’une veuve qui tente de faire des économies ; de personnes âgées qui n’ont pas de moyen de transport pour se rendre à l’épicerie ou qui ont peur de marcher sur des trottoirs verglacés ou de sortir dans un quartier dangereux.
Les désagréments des médicaments : Les antidépresseurs et les diurétiques, entre autres, peuvent causer une sécheresse de la bouche, laquelle réduit le sens du goût et rend la déglutition difficile. D’autres médicaments, comme la théophylline, peuvent causer des « dérangements ». D’autres encore perturbent le goût et l’odorat. Si tel est votre cas et si vous prenez des médicaments, demandez à votre médecin de vous en expliquer les effets secondaires.

Commentaires

Commentaires