Les dangers d'un plat japonais

Les dangers d'un plat japonais

Les dangers d’un plat japonais

Des médecins qui opéraient un jeune homme de 24 ans, croyant qu’il faisait une crise d’appendicite, ont eu une grande surprise. En effet, ce jeune homme avait été hospitalisé suite à des douleurs dans la partie inférieure droite de l’abdomen. Cependant, après l’avoir opéré, ils ont constaté que tout était normal et sain chez ce patient.
Normal, bien sûr, jusqu’à ce que le chirurgien qui s’apprêtait à recoudre l’incision aperçoive un ver rouge vif d’environ 4 centimètres qui sortait de la cavité intestinale de ce dernier. En fait, le jeune homme en question avait mangé un plat d’origine japonaise composé de poisson cru : le sushi. n en avait mangé chez un ami le soir précédent.
En effet, la cuisson détruit tous les parasites du poisson comme l’eustrongylide. le ver présent dans les intestins du jeune homme. Cependant, certains plats orientaux comme le sushi et le sashimi sont confectionnés avec du poisson cru ou presque cru, de sorte que certains parasites du poisson peuvent se retrouver dans le système digestif humain.

Une fois qu’ils ont pénétré dans l’organisme, les nématodes et autres parasites peuvent vivre assez longtemps pour causer de graves douleurs abdominales. À l’occasion, certains vers peuvent même perforer la paroi du système digestif et passer dans la cavité péritonéale*. ce qui peut causer de graves problèmes, y compris des risques d’infection. Sachez enfin que selon un rapport paru dans The New England Journal of Médecine, les parasites peuvent être présents dans les poissons d’eau salée comme dans les poissons d’eau douce. Les poissons qui peuvent être contaminés comprennent
le maquereau, le hareng, le saumon et la morue. Sachez également que les poissons du Pacifique sont plus susceptibles d’être contaminés que les poissons de l’Atlantique. Nous vous conseillons donc de bien cuire les poissons que vous consommez pour éviter ce genre de problème.

Commentaires

Commentaires