Les fibres alimentaires et le cancer colorectal

Les fibres alimentaires et le cancer colorectal

Les fibres alimentaires et le cancer colorectal

« Une alimentation composée de beaucoup de fruits et de légumes a un effet bénéfique sur le côlon », selon un groupe de chercheurs de la faculté de médecine de l’université de l’Utah. En fait, de tous les groupes d’aliments étudiés, ce sont les fruits qui semblent avoir le plus d’effets protecteurs. D’autres études publiées dans le Journal of the National Cancer Institute et le Journal of Epidemiology ont conclu à une forte association entre les fibres alimentaires et la diminution du nombre de cancers du côlon. Mais, malgré ces découvertes, les scientifiques ne sont pas arrivés à déterminer quel type de fibres est le plus efficace. C’est pour le savoir, qu’une équipe de l’Utah a évalué les effets de « divers types et sources de fibres alimentaires » sur 500 hommes et femmes pendant une période de 5 ans. Cette étude a porté plus particulièrement sur les fibres brutes qui réduisent les risques de cancer du côlon tant chez
les hommes que chez les femmes. En fait, un adulte moyen ne consomme que « 15 à 20 grammes de fibres par jour alors qu’il a besoin de 25 à 40 grammes », affirme le Dr Denis Burkitt. l’un des chercheurs les plus réputés dans le domaine des fibres alimentaires. « En augmentant la consommation quotidienne de fibres solubles et insolubles à 25 grammes, on peut prévenir le cancer du côlon chez les adultes et les enfants, de même que toutes sortes de troubles digestifs comme la constipation, le syndrome du côlon irritable, les hémorroïdes et les maladies diverticulaires » ajoute le Dr Burkitt.

Les fibres solubles, comme la pectine des pommes, se disoIvent facilement dans l’eau. Elles se lient chimiquement avec certaines substances, comme le cholestérol, et les évacuent rapidement du système digestif. Par contre, les fibres insolubles, comme la cellulose  et l’hémicellulose (dans les légumes), ne se dissolvent pas dans l’eau. Au contraire, ce type de fibre absorbe l’eau comme une éponge et
ramollit les déchets métaboliques dans les intestins, ce qui en accélère l’évacuation.

Pourtant, ces deux types de fibres sont essentielles à la santé. En effet, selon un autre rapport publié dans Nutrition and Cancer, « les fibres des légumes ont un effet protecteur plus grand que les céréales contre la carcinogenèse (cancer) colo-rectal ». En fait, les fibres des légumes sont plus « fermentescibles » que les celles des céréales. (La fermentation est un procédé par lequel l’organisme – plus précisément l’estomac et Ies intestins – dégrade les aliments en composés essentiels utilisables.) Or, les sources de fibres fermentescibles semblent combattre efficacement le cancer. En effet, la fermentation se produit lorsque les « bonnes » bactéries de l’intestin dégradent les matières animale et végétale. Pendant ce processus, les éléments nutritifs sont libérés dans l’intestin et absorbés par l’organisme. De plus, les fibres lermentoscibles contribuent à
approvisionner les bactéries intestinales en éléments nutritifs.
Or, ces bactéries jouent un rôle dans la santé et le bon fonctionnement des intestins qu’elles protègent aussi du cancer du
côlon.

Commentaires

Commentaires