Les patients atteints d'arthrite peuvent tirer profit d'exercices d'endurance modérés

Les patients atteints d'arthrite peuvent tirer profit d'exercices d'endurance modérés

Les patients atteints d’arthrite peuvent tirer profit d’exercices d’endurance modérés

Selon 2 rapports distincts publiés dans The Physician and Sportsmedicine. les exercices d’endurance peuvent faire diminuer les douleurs articulaires que ressentent les personnes
atteintes d’arthrite, tout en améliorant leur force musculaire et leur capacité d’oxygénation.

D’autre part, ces rapports démontrent que les exercices d’endurance améliorent aussi la santé du cœur et des poumons. En outre, ces exercices aident les gens à devenir plus autonomes Ds réduisent les raideurs et les douleurs éprouvées, tout en améliorant leur condition physique générale. Les médecins eux-mêmes et les arthritiques ont toujours eu des difficultés à trouver un juste équilibre entre l’exercice et les périodes de repos indispensables aux articulations endolories.
Cependant, trois médecins de l’université du Michigan soutiennent que les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde ou d’ostéo-arthrite peuvent participer à des programmes d’exercices d’endurance, de faible intensité, sans pour autant aggraver leur maladie. Ces exercices incluent des activités telles que le golf ou la marche d’un pas rapide.
Selon les chercheurs, les conclusions d’études menées sur des patients atteints d’arthrite rhumatoïde ou d’ostéo-arthrite et qui avaient participé à un programme d’exercices d’endurance ont révélé que ces exercices avaient amélioré de manière significative leur capacité d’oxygénation, leur capacité fonctionnelle, leur force musculaire et divers autres aspects de leur fonctionnement. De plus, ces patients avaient réussi à améliorer des aspects physiques ou moraux de leur personnalité, pouvant avoir un effet positif sur la qualité de leur vie. Il s’agit notamment de leur tolérance à la douleur, de l’intensité de leurs douleurs articulaires, de leur humeur et de leurs activités sociales.

« Pourtant, malgré les données sans cesse plus nombreuses tendant à prouver que les exercices d’endurance procurent de nombreux bienfaits aux arthritiques, explique ce rapport, on conseille souvent à ces patients de limiter leurs activités physiques. » Les médecins ayant réalisé cette étude sont cependant unanimes pour affirmer qu’un mode de vie trop sédentaire serait déconseillé pour la plupart des patients, car celui-ci peut contribuer à les fatiguer, à les affaiblir et à réduire leur performance fonctionnelle.

D’un autre côté, de nombreuses personnes atteintes d’arthrite cessent de faire de l’exercice à cause de douleurs ou de raideurs dans une ou deux articulations. Malheureusement, cette sédentarité provoque une détérioration de tout leur corps. C’est pourquoi les arthritiques devraient prendre conscience de l’importance que revêt la force musculaire dans la protection qu’elle exerce sur les articulations affaiblies. Par ailleurs, c’est en évaluant des patients qui avaient fait régulièrement de l’exercice pendant 5 ans, qu’un autre chercheur a découvert que. comparativement à des patients inactifs, les symptômes de l’arthrite ne s’étaient pas développés aussi rapidement chez ces patients. Il a également noté que les personnes pratiquant un exercice n’avaient pas souvent eu recours à la Sécurité Sociale et qu’ils ne s’étaient pas distingués par un absentéisme notoire à leur travail. Le Dr Richard Kyle, chef du département d’orthopédie et membre de l’équipe de médecins du Arthritis Care Program au centre médical Mount Sinai, à Minneapolis vous recommande donc d’essayer de faire des exercices qui font appel à des mouvements répétitifs peu exigeants, comme la marche, le
patinage, le ski de fond et la bicyclette,

Lorsqu’il fait mauvais temps, rendez-vous dans un endroit où vous pouvez faire du pgging ou pratiquez le vélo d’appartement. « La natation, la bicyclette, le golf, la danse, la gymnastique, la marche rapide et le jogging… peuvent constituer de bonnes activités de substitution, » concluent les médecins. Certains spécialistes insistent sur le fait que certaines activités devraient être toutefois évitées. En effet, les sports qui s’appuient sur des sauts à impact violent, comme le basket-ball et le volley-ball, peuvent endommager encore davantage des articulations déjà sensibles.

Prenez les précautions qui s’imposent :
• Évitez les risques de dommages aux articulations. Procurez-vous de bonnes chaussures de marche ou de jogging, elles absorbent les chocs et peuvent aider à protéger les articulations touchées par l’arthrite.
• Aidez vos articulations en perdant quelques kilos. Perdre du poids peut soulager le stress supplémentaire que subissent vos articulations.
• Si vous menez une vie sédentaire depuis un certain temps, prenez soin de ne pas exagérer et de ne pas trop vous dépenser lorsque vous commencez à faire de l’exercice. Observez plutôt la règle des « deux heures ». D’après cette règle, si vous éprouvez des douleurs pendant les deux heures qui suivent une activité physique, c’est probablement parce que vous en faites trop. Lorsque cela vous arrive, réduisez votre niveau d’exercice ou modifiez vos exercices.
• Veillez à bien vous échauffer avant tout exercice et à vous refroidir progressivement, avant de vous arrêter. Pour maîtriser les douleurs, les chercheurs vous conseillent de légers massages et des traitements à la chaleur ou au froid.
• Le moment choisi pour faire de l’exercice est également important. Ainsi, les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde préfèrent en général faire de l’exercice plus tard dans la ioumée. car elles éprouvent trop de raideurs le matin. En revanche, les malades atteints d’ostéo-arthrite se sentent souvent plus mal en fin de journée, de sorte qu’ils aimeraient sans doute mieux faire de l’exercice le matin.
• Selon les experts, vous devez bien surveiller les signaux d’alarme que vous envoie votre corps. Si vous avez des étourdissements, des faiblesses, des douleurs dans la poitrine, des nausées, des douleurs articulaires aiguës ou des douleurs persistantes, longtemps après avoir fait de l’exercice, parlez-en à votre médecin dans les plus brefs délais.
• Si l’idée même de faire de l’exercice vous effraie, vous y parviendrez peut-être plus facilement, en écoutant de la musique. Sachez également que vous aurez sans doute plus de plaisir à partager ces exercices avec un ami ou avec un groupe d’arthritiques.
• Signalons toutefois que, s’il est important de faire de l’exercice régulièrement, en revanche les séances n’ont pas besoin d’être longues. « Des séances de 15 minutes, 3 fois par semaine, sont suffisantes pour améliorer la capacité d’oxygénation des arthritiques souffrant de graves incapacités physiques », signale TH. Harkcom dans Arthntis and Rheumatology.
• Si vous songez sérieusement à entreprendre un programme d’exercices, consultez d’abord votre médecin. Celui-ci peut vous aider à élaborer un programme qui correspondra exactement à vos besoins et à vos capacités.

Commentaires

Commentaires