Les tumeurs verruqueuses aident au dépistage du cancer du côlon

Les tumeurs verruqueuses aident au dépistage du cancer du côlon

Les tumeurs verruqueuses aident au dépistage du cancer du côlon

Environ la moitié des personnes de plus de 50 ans ont des tumeurs vemiqueuses. Ce sont de petites excroissances cutanées filiformes ou en forme de battant de cloche qui sont situées sous les aisselles, dans le cou et l’aine. Habituellement, ces petites tumeurs ne causent aucun ennui. Mais les chercheurs se demandent si elles ne constituent pas un signe avant-coureur des tumeurs du côlon et du rectum. En effet, les tumeurs colorectales se transforment souvent en cancer du côlon. Le cancer du côlon ou du rectum est une maladie dont l’évolution est lente et qui tuera 60.000 personnes aux États-Unis cette année, indique le Dr J.R. Varma dans The Journal of the American Board of Family Practice.

Pourtant, lorsque son diagnostic est précoce, on peut guérir le cancer du côlon dans 90 % des cas. Or, les personnes ayant des tumeurs vemiqueuses ont 2 fois plus de chances de développer des polypes dans le côlon que le reste de la population, affirme-t-on dans cet article. Et celles de moins de 50 ans qui en ont, 6 fois plus de chances d’avoir des polypes dans le côlon. C’est pourquoi, le Dr Varma affirme que « les tumeurs vemiqueuses doivent être considérées comme un
important facteur de risque du cancer du côlon ». « Je pense que les personnes dont les tumeurs vemiqueuses sont volumineuses devraient être examinées de plus près », ajoute-t-il. En fait, toutes ces personnes devraient faire analyser leurs selles afin d’y déceler la présence de sang, ou bien de subir un lavement baryte et une coloscopie (examen de l’intérieur du côlon à l’aide d’un tube).

Commentaires

Commentaires