L'insomnie, le cauchemar du donneur

L'insomnie, le cauchemar du donneur

L’insomnie, le cauchemar du donneur

Nous avons tous sans doute fait l’expérience d’une ou deux nuits d’insomnie, un désagrément mineur pour la plupart des gens. Mais pour certaines personnes, les nuits blanches sont monnaie courante.
Or, la difficulté à s’endormir ou insomnie peut entraîner de graves problèmes cliniques. Ainsi, récemment une personne est morte après 9 mois passés sans sommeil.
De plus, selon un rapport publié dans le FDA Consumer, « après 60 ans, les gens ont plus de difficultés à s’endormir, ils se réveillent plus souvent et, une fois réveillés, ils mettent un certain temps pour se rendormir ou même n’y arrivent pas du tout ».
Pourtant, les gens n’ont pas tous besoin d’autant de sommeil. Ainsi, les adultes dorment en moyenne 7 heures et demie par jour, indique le rapport.

En fait, les causes de l’insomnie sont multiples : l’anxiété, le stress, le décalage horaire, l’abus de caféine ou d’alcool sont les principales causes de l’insomnie. De plus, certains médicaments peuvent empêcher de dormir. Votre insomnie est-elle grave ?

Pour le savoir, posez-vous les trois questions suivantes :

□ Avez-vous toujours des difficultés à vous endormir ?
□ Êtes-vous toujours éveillé une demi-heure après vous être couché ?
□ Vous réveillez-vous plusieurs fois par nuit et avez-vous des difficultés à vous rendormir ?
□ Vous réveillez-vous tôt. même si vous n’avez dormi que quelques heures ?
Si vous avez répondu affirmativement à ces questions, vous pourriez souffrir d’insomnie grave. Mais ne paniquez pas ! Les revues FDA Consumer et Health Letter donnent toutes sortes de trucs pour vous aider à passer une bonne nuit :

• Réduisez votre consommation de caféine, surtout le soir.
• Ne faites pas de sieste pendant la journée.
• Prenez un bon bain chaud, lisez ou prenez un léger encas, immédiatement avant de vous coucher.
• Suivez un « horaire de sommeil » rigoureux. Mettez-vous au lit à la même heure tous les soirs et ne faites pas la grasse matinée pendant le week-end.
• Ne prenez pas de repas lourds avant d’aller au lit.
• Ne buvez pas de vin avant de vous coucher. Au lieu de vous détendre, il pourrait avoir l’effet contraire.
• Rendez votre chambre agréable, propice au repos et gardez-la à une température confortable.
• Ne faites pas d’exercice avant de vous coucher. (Mais faire de l’exercice, plus tôt dans la journée, vous aidera à vous relaxer le soir.)

Si vous n’arrivez pas à dormir sans médicaments, prenez les
précautions suivantes :

• Demandez à votre médecin quels sont les effets secondaires de vos médicaments. Si votre médecin ne connaît pas vos antécédents médicaux, informez-le sur tous les médicaments que vous prenez. Certains d’entre eux pourraient causer votre insomnie.
• Prenez la plus petite dose efficace de médicament.
• Ne faites pas renouveler votre prescription.
• Ne conduisez pas de voiture et ne buvez pas d’alcool lorsque vous prenez des somnifères.

Si tous ces remèdes-maison échouent, une consultation dans une clinique du sommeil ou à l’hôpital pourrait être indiquée. Habituellement, vous pouvez y passer la nuit afin que l’équipe de recherche mesure votre activité cérébrale, votre respiration et vos mouvements.

Commentaires

Commentaires