Lorsque vous souffrez d'arythmie cardiaque, il existe un médicament qui peut aggraver votre problème

Lorsque vous souffrez d'arythmie cardiaque, il existe un médicament qui peut aggraver votre problème

Lorsque vous souffrez d’arythmie cardiaque, il existe un médicament qui peut aggraver votre problème

Le médicament que vous prenez pour prévenir des battements cardiaques irréguliers dangereux pourrait-il avoir l’effet opposé ? Pourrait-il provoquer des battements cardiaques irréguliers et accroître vos risques de mourir subitement ? Bon nombre de chercheurs le pensent. En effet, selon des données publiées récemment par l’American Heart Association, les anti-arythmiques pourraient empirer l’état de certains patients et même peut-être augmenter leurs risques de mourir subitement, alors qu’ils doivent les protéger des palpitations cardiaques irrégulières.
Apparemment, les anti-arythmiques préviennent bien l’arythmie cardiaque, une forme de battements cardiaques irréguliers pouvant mettre la vie du patient en danger. Mais ils causent aussi une autre forme de battements cardiaques irréguliers souvent mortels.

Aujourd’hui, de nombreux médecins prescrivent aussi des anti-arythmiques à des personnes souffrant de défaillance cardiaque congestive. Pourtant, cette pratique pourrait être sur le point de changer. Ainsi, le Dr Milton Parker dans Circulation, une revue de l`American Heart Association explique que « bon nombre de personnes prennent des anti-arythmiques sans en avoir vraiment besoin ».
Les médecins commencent même à penser que cette thérapie médicamenteuse devrait être administrée uniquement aux patients qui souffrent d’arythmie cardiaque grave, pouvant provoquer des symptômes inquiétants ou mettre leur vie en danger. Dans ces cas graves, les bienfaits du médicament pourraient l’emporter sur les risques qui y sont associés. Cependant, à la lumière des dernières études sur ces médicaments, il peut être bon que vous consultiez votre médecin à ce sujet pour savoir si vous avez vraiment besoin de prendre des anti-arythmiques. En attendant, vous ne devez pas cesser de les prendre sans l’avis de votre médecin, car il peut être tout aussi dangereux que vous cessiez de les prendre.

Commentaires

Commentaires