Même un peu d'exercice peut faire des miracles

Même un peu d'exercice peut faire des miracles

Même un peu d’exercice peut faire des miracles!

Le Dr Martha L. Slattery. chercheur à la faculté de médecine de l’université de l’Utah, a pu établir que les personnes qui ne font aucun exercice physique ont 30 % de chances en plus de développer une maladie coronarienne. Le Dr Slattery, lui, a découvert que même l’activité physique la plus légère a un effet protecteur bénéfique sur la santé en général, et plus particulièrement, sur les maladies cardiaques. Une étude parue dans la revue Circulation, ajoute de même qu' »un exercice même léger procure un effet de protection… Cet effet de protection augmente peu lorsque l’exercice est plus intense ».
Pourtant, les bienfaits de l’exercice ne se limitent pas à la seule prévention des maladies cardiaques. En effet, l’exercice physique fait diminuer la mortalité en général Selon les auteurs de l’étude citée plus haut, « une augmentation légère ou modérée de l’intensité de l’exercice est indiquée pour prévenir la maladie et favoriser la bonne santé ».
Par ailleurs, il faut préciser que depuis la fin des années 50, le Dr Slattery et son équipe de recherche ont étudié les antécédents médicaux et l’activité physique en dehors du travail de 3.043 hommes employés des chemins de fer, dont les tâches allaient d’activités physiques intenses au travail de bureau.

D’autre part, l’activité physique de loisir a été divisée en 3 catégories : légère, modérée ou intense.
• Les activités légères comprennent la marche, le bowling ou la tonte du gazon ;
• Les activités modérées comprennent la danse et le jardinage ;
• Les activités intenses comptent parmi elles, la randonnée, le jogging ou des tâches comme celle de pelleter de la neige.

Sur une période de 17 à 20 ans, les chercheurs se sont donc intéressés aux activités physiques des sujets pendant leurs loisirs, et les ont comparées aux causes de mortalité constatées sur les sujets décédés. Us ont ainsi découvert que la mortalité liée à une maladie cardiaque était moins élevée parmi les personnes qui affirmaient avoir une activité physique plus intense. Ces découvertes confirment les conclusions auxquelles étaient parvenus d’autres chercheurs. De plus, le Dr Slattery, soutient que « vous n’avez pas besoin de faire beaucoup d’exercice pour bénéficier de son effet de protection ». En effet, les statistiques montrent que le taux de mortalité dû aux maladies cardiaques et aux maladies vasculaires est plus faible chez les hommes qui brûlent 1.000 calories ou plus par semaine, soit l’équivalent de 30 minutes par jour d’activité physique modérée.

Enfin, après avoir tenu compte d’importants facteurs de risques des maladies cardiaques tels que le tabagisme, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. les chercheurs ont conclu que « l’écart le plus important dans l’effet de protection a été observé entre les hommes sédentaires et ceux qui avaient une activité physique quelconque. » Bref, les employés de bureau et les paresseux peuvent se protéger des maladies cardiaques en arrachant simplement de la mauvaise herbe ou en faisant une promenade d’un bon pas, plusieurs fois par semaine. De plus, une autre étude dont il est fait mention dans The Journal of the American Médical Association et dans Médical World News confirme que la pratique régulière d’exercices modérés réduit les risques de cnse cardiaque. Ainsi, cette
étude indique que les personnes qui font régulièrement de l’exercice sont moins exposées aux accidents cérébro-vasculaires, à l’hypertension artérielle et à certaines formes de cancer.

À cet égard, le Dr Steven Blair, directeur du département d’épidémiologie à l’Institute for Aérobics Research de Dallas, déclare qu »‘un individu n’a pas besoin d’être dans une forme
athlétique pour profiter des avantages préventifs de l’exercice ». C’est pourquoi le Dr Blair estime qu’il serait souhaitable que la profession médicale reconnaisse que la mauvaise forme physique est l’une des principales causes de mortalité précoce. Pour appuyer sa théorie, le Dr Blair étudia les effets des exercices pratiqués par 10.224 hommes et 3.120 femmes. Aucun des participants n’avaient jamais souffert d’accident cérébrovasculaire, de diabète, de crise cardiaque, d’hypertension artérielle, ni de tout autre affection qui auraient pu influencer ses résultats. Avant le début de l’étude, les hommes et les femmes subirent une épreuve d’effort sur tapis roulant pour déterminer leur forme physique de départ. Puis, ils furent divisés en 3 groupes, de forme physique médiocre, moyenne ou excellente. Ces 3 groupes furent ensuite suivis pendant environ 8 années.

Pendant cette période, 240 décès sont survenus chez les hommes et 43 chez les femmes. Sans exception, le taux de mortalité le plus élevé fut constaté chez les hommes et les femmes appartenant au groupe dont la forme physique était médiocre. Parmi les hommes, les principales causes de décès étaient dues aux maladies cardiaques et au cancer. Parmi les femmes, le cancer était, lui aussi, la principale cause de décès, suivi « d’autres maladies », dont les maladies cardiaques (qui venaient en troisième rang). Ces découvertes ont ainsi démontré que l’exercice avait eu un effet de protection même pour les fumeurs et pour les sujets dont le taux de cholestérol était élevé. D’autre part, un éditorial accompagnant le rapport paru dans
The Journal of the American Médical Association souligne que les technologies nouvelles, même si elles nous permettent de gagner du temps, ont cependant réduit notre taux d’activé physique, particulièrement à la maison. Vous servez-vous de Ia télécommande pour changer de chaîne au lieu de vous levr et de le faire vous-même ? Utilisez-vous un tracteur pour tondre votre gazon, ou un dispositif électrique de commande à distance pour ouvrir la porte de votre garage ? Tous ces petit gadgets sont en train de faire de vous un sédentaire impenitent!

Le Dr Blair conclut donc son étude, en ajoutant, que la plu part des hommes et des femmes pourraient réduire leurs risques de maladies cardiaques simplement en pratiquant un exercice très léger. À cet effet, il recommande la marche, en elle constitue l’exercice le plus facile intégrer à vos activités quotidiennes.

Toutefois, avant d’entreprendre un programme d’exercices physiques, consultez votre médecin, surtout si vous souffrez de troubles cardiaques.

Commentaires

Commentaires