On peut lire les signes prémonitoires précoces d'accidents cérébro-vasculaires dans les yeux

On peut lire les signes prémonitoires précoces d'accidents cérébro-vasculaires dans les yeux

On peut lire les signes prémonitoires précoces d’accidents cérébro-vasculaires dans les yeux

Selon plusieurs sondages effectués aux États-Unis, la cécité permanente est l’une des incapacités les plus redoutées.
Cependant, aussi terrible soit-elle, un type particulier de cécité temporaire peut être le signe avant-coureur d’un problème plus grave encore : un accident cérébro-vasculaire, qui pourrait s’avérer fatal, si l’on ne prenait pas les mesures qui s’imposent pour le prévenir.
En effet, les personnes de plus de 45 ans qui perdent brutalement la vision pendant une journée ou moins, sont 16 fois plus exposées que la moyenne, à un accident cérébro-vasculaire important ou même fatal dans les quelques semaines ou mois qui suivent. C’est ce qui résulte de découvertes qui ont été faites par des chercheurs britanniques et qui ont été publiées dans The Lancet.
Le terme médical qui désigne cette cécité temporaire est l’amaurose. D’après les chercheurs, ces accès doivent être considérés comme des « accidents cérébro-vasculaires préliminaires » révélateurs. Es sont le signe avant-coureurs d’accidents encore plus graves.

En voici les symptômes à surveiller :
• Un affaiblissement ou une perte complète de la vision des deux yeux à la fois ;
• La cécité dure 24 heures ou moins ;
• La vision redevient plus ou moins normale après une journée au plus.

Cette perte de vision temporaire survient sans perte de conscience et sans crise ôpileptique. Elle ne s’accompagne pas de paralysie, d’étourdissement ou de vision brouillée. Ces symptômes permettent de distinguer ce type de cécité temporaire d’autres problèmes visuels.

En effet, d’autres types de cécité temporaire (dite « transitoire ») peuvent survenir pendant et après une crise d’épilepsie, après un accouchement, pendant une crise cardiaque ou après une anesthésie générale, en raison d’une tumeur au cerveau et même pendant de violentes migraines, ajoute-t-on dans le rapport.
Toutefois ce genre de cécité temporaire n’est pas le signe avant-coureur d’accidents cérébro-vasculaires fatals, selon les chercheurs.
En effet, pendant 5 ans, les chercheurs ont suivi 14 patients ayant manifesté tous les signes d’amaurose, dans le cadre d’une étude portant sur 512 patients ayant souffert d’accès ischémiques transitoires. En général, les accès ischémiques transitoires sont causés par l’hypertension artérielle, des caillots se formant dans le cerveau ou dans une région voisine de celui-ci, ou encore par un diabète avancé.

La plupart des 14 sujets avaient affirmé que leur cécité était survenue instantanément ou en quelques secondes. Quatre patients seulement avaient senti « leur vision diminuer ou s’embrouiller, comme s’ils regardaient à travers une vitre givrée ou du brouillard ». D’autre part, chez tous les sujets, la perte de vision était suffisamment grave pour rendre la lecture ou la reconnaissance des visages impossible. La plupart d’entre eux ne pouvaient pas se déplacer seuls. Chez 5 des 14 sujets, l’accès de cécité s’accompagnait de maux de tête. Plusieurs sujets avaient déclaré avoir transpiré et senti des bourdonnements dans la tête et dans la poitrine, pendant cette période. Sur les 14 patients souffrant d’amaurose. 5 ont eu un premier accident cérébro-vasculaire dans les deux années et demie qui ont suivi. Ce qui, d’un point de vue statistique, représente une incidence 16 fois plus élevée que celle qui peut se produire dans la population du même groupe d’âge (67 ans).

Les chercheurs recommandent donc que les patients qui ont déjà vécu des accès d’amaurose soient considérés comme des victimes potentielles d’accidents vasculaires du cerveau. Ils doivent par conséquent, suivre les mêmes traitements que les patients souffrant d’accès ischémiques transitoires, « par la réduction des facteurs de risques vasculaires et… à l’aide d’un traitement prophylactique d’aspirine ».
En d’autres termes, cela signifie qu’ils doivent réduire leur
consommation de cholestérol, perdre du poids, abaisser leur
tension artérielle, cesser de fumer et prendre de l’aspirine.

Commentaires

Commentaires