Cancer Center, Jennifer Day

Cancer Center, Jennifer Day

Peut-on mettre un terme à l’arthrite rhumatoïde?

Selon la John Hopkins Médical Letter, une protéine produite en laboratoire pourrait bientôt soulager les personnes atteintes d’arthrite en contrôlant une seule hormone : l’interlukine-1. En effet, une trop forte quantité de cette hormone provoque la destruction de tissus sains, ce qui entraîne des douleurs, des inflammations, et finit par déformer les articulations. Par ailheurs, des études faites sur des animaux ont démontré que cette protéine bloquait la production d’interlukine-1.

Enfin, on a constaté que même si cette protéine ne pouvait rien contre les dommages irréversibles, elle pouvait prévenir les dommages causés aux tissus sains. C’est pourquoi, à l’avenir, on envisage de tester cette protéine sur des humains.

Commentaires

Commentaires