Pour réduire les risques d'accidents cérébro-vasculaires, faites du sport!

Pour réduire les risques d'accidents cérébro-vasculaires, faites du sport!

Pour réduire les risques d’accidents cérébro-vasculaires, faites du sport!

« L’une des meilleures façons de réduire vos risques de rejoindre les rangs du demi-million d’américains qui ont un accident vasculaire du cerveau chaque année, est de rester en bonne forme physique », indique un rapport publié dans The Physician and Sporîsmedecine. En effet, des chercheurs de l’Institute for Aérobics Research de Dallas ont étudié l’incidence des accidents cérébro-vasculaires chez 8.421 sujets en bonne santé, sur une période de 8 ans. Ils ont découvert que les risques d’accidents cérébro-vasculaires étaient 3 fois moins élevés chez les personnes jugées en « très bonne » forme physique que chez les autres, en « mauvaise » forme physique. (Les gens avaient été jugés en bonne, moyenne et mauvaise forme physique après une épreuve d’effort sur tapis roulant). Cette étude est la première à grande échelle à suggérer l’existence d’un lien entre la forme physique et les risques d’accidents cérébro-vasculaires non fatals, dit-on dans le rapport. Or. ces découvertes « préliminaires » n’ont pas étonné le Dr Joseph C. Maroon, directeur de neurochirurgie dans un hôpital de Pittsburg, qui souligne que les personnes en bonne forme physique ont des taux élevés de cholestérol HDL (le « bon » cholestérol), lequel contribue à éliminer le cholestérol qui obstrue les
vaisseaux sanguins.

Auparavant, plusieurs études avaient d’ailleurs suggéré que l’exercice physique pouvait réduire les risques d’obstruction des artères, causes de aises cardiaques. En fait, l’obstruction des artères a des effets très semblables qu’elle survienne dans le cœur ou dans le cerveau, explique le Dr Maroon. Elle entraîne en effet la mort des tissus et des cellules cérébrales et cardiaques. C’est la raison pour laquelle le Dr. Maroon recommande non seulement aux victimes potentielles d’accidents cérébro-vasculaires, mais aussi aux personnes exposées aux maladies cardiaques, de faire de l’exercice et de se maintenir en bonne forme physique.

Commentaires

Commentaires