Pour votre santé, évitez la farine raffinée

Pour votre santé, évitez la farine raffinée

Pour votre santé, évitez la farine raffinée

Un nouveau rapport indique qu’en utilisant de la farine grossièrement moulue pour le pain et la pâtisserie, cela pourrait faire diminuer vos risques de souffrir d’hypertension artérielle, de durcissement des artères, de calculs biliaires, d’obésité, de maladies du côlon, et même de cancer du côlon.

Cette suggestion a été faite par 3 médecins du Bristol Royal Infirmary, en Angleterre, et a été publiée dans le British Médical Journal. Selon ces chercheurs, c’est le fait qu’elle échappe à une
digestion complète dans l’estomac et la partie supérieure de l’intestin qui procure à la farine grossièrement moulues ses effets bénéfiques. En effet, une digestion trop efficace des féculents peut entraîner des taux excessifs d’insuline dans le sang et des troubles du côlon (la partie inférieure du système digestif). Or, dans certains cas, l’hypertension peut être causée par des problèmes associés aux taux d’insuline. Ainsi, les médecins pensent que, comme les fibres alimentaires grossières, la farine grossière non digérée pourrait avoir un effet bénéfique sur le côlon et sur les taux d’insuline. Ces
derniers ont d’ailleurs testé leur théorie sur 20 patients qui souffraient de diabète non insulino-dépendant ou avaient subi une intervention chirurgicale pour traiter une colite ulcéreuse.
« Dans les deux groupes, le repas contenant du pain fabriqué à partir de farine grossièrement moulue, a davantage abaissé les concentrations de glucose et d’insuline dans le plasma sanguin que le repas contenant du pain fait de farine raffinée. En outre, la quantité d’amidon non absorbée était de 42 % plus élevée après le repas contenant de la farine grossièrement moulue », indique le rapport relatif à cette étude.

Par conséquent, les chercheurs en ont conclu qu’une consommation élevée de pain fait de farine grossièrement moulue pourrait aider les diabétiques à mieux maîtriser leur taux de glycémie. En outre, la consommation régulière de farine grossièrement moulue et d’autres féculents moins digérés pourrait faire diminuer les risques de maladies du côlon et même de cancer du côlon.
Voici comment les médecins définissent une farine grossièrement moulue : une farine est grossièrement moulue lorsque près de la moitié de la farine ne passe pas à travers un tamis dont les trous ont 1 millimètre de diamètre, ou qu’au moins 80 % de cette farine ne passe pas à travers un tamis dont les trous ont un diamètre de 140 micromètres.

Commentaires

Commentaires