Revenez aux féculents

Revenez aux féculents

Revenez aux féculents

Il y a quelques années, l’amidon était une substance que l’on vaporisait sur les chemises pour les empeser. Les féculents étaient regroupés dans une catégorie particulière d’aliments et on recommandait aux jeunes de consommer 2 à 3 portions de féculents par joui pour rester en bonne santé. Aujourd’hui, les féculents sont devenus des « hydrates de carbone complexes ». Mais, malgré ce nom accrocheur, les féculents n’ont pas changé : ce sont les pommes de terre, le riz, le pain et les aliments à base de céréales. Or, un chercheur britannique pense que les féculents pourraient être l’élément manquant dans la recherche des aliments qui protègent du cancer du côlon et du rectum. D’après lui. en effet ce ne sont pas les fibres qu’ils contiennent qui agissent. Mais, selon K.W. Heaton de la Bristol Royal Infirmary en Angleterre, ce sont les féculents qui « échappent » à la digestion dans l’estomac et l’intestin grêle qui nous sont bénéfiques. En effet, ces féculents « échappés » sont rapidement
fermentes dans le gros intestin (côlon) et évacués. En fait, la fermentation et la rapidité de ce passage dans l’intestin protègent le côlon d’une exposition trop prolongée à des substances dangereuses contenues dans les aliments.

Une autre découverte vient appuyer cette théorie. En effet, chez les personnes qui ont de nombreuses tumeurs précancéreuses au côlon, la digestion des féculents est inhabituellement complète avant que ceux-ci n’atteignent l’intestin. Mais même ces personnes peuvent s’aider en mangeant des féculents plus difficiles à digérer. Par exemple, au lieu de consommer du pain, mangez beaucoup de grains, comme le riz.

Commentaires

Commentaires