Selles sanguinolentes

Selles sanguinolentes

Selles sanguinolentes

Le fait de découvrir du sang dans ses selles est une expérience très inquiétante. Mais avant de vous alarmer, nous tenterons de répondre à cette question primordiale : « Quand la présence de sang dans les selles est-elle le signe d’une irritation mineure et quand signale-t-elle une affection plus sérieuse ? »
« Les hémorragies rectales sont toujours alarmantes, indiquela revue The Lancet, et font toujours craindre un cancer. » Cependant, cette étude signale ensuite qu’environ 1 adulte sur 7 remarque un peu de sang sur le papier hygiénique après être allé à la selle, et qu’il ne faut pas trop s’en inquiéter. En réalité, « la présence de sang dans la cuvette des toilettes ou dans les selles, phénomène beaucoup plus grave, ne s’observe que chez 2 % de la population et entraîne souvent une hospitalisation, » disent les chercheurs.

En règle générale, lorsque le sang est mélangé aux selles ou suffisamment abondant pour colorer l’eau des toilettes, il faut absolument consulter un médecin. Mais, ajoute The Lancet, même ces cas sont souvent plus alarmants que dangereux et
ne requièrent aucun traitement. Bref, selon les données statistiques du rapport, 142 personnes sur 1.000 remarquent occasionnellement un peu de sang sur le papier hygiénique, après être allé à la selle.
Et, sur ces 142 personnes, 20 à 30 sujets observent du sang dans la matière fécale même (signe que l’hémorragie siège plus haut dans l’appareil intestinal et qu’il faut se faire examiner par un médecin).
Enfin, après les examens d’usage, on découvrira des polypes non cancéreux (tumeurs bénignes) de taille « respectable » dans le côlon de 9 de ces 30 personnes. Et, selon les statistiques citées dans le rapport paru dans The Lancet, sur ces 30 personnes, 3 seulement révéleront la présence de tumeurs cancéreuses dans l’intestin.

Commentaires

Commentaires