Surveillez les signes cutanés annonciateurs de problèmes nutritionnels

Surveillez les signes cutanés annonciateurs de problèmes nutritionnels

Surveillez les signes cutanés annonciateurs de problèmes nutritionnels

Selon le Dr Kenneth Neldner, directeur du département de dermatologie à l’université Texas Tech, votre peau peut manifester des signes annonciateurs de carences nutritionnelles, que même votre médecin pourrait ne pas remarquer.

Voici les signes à rechercher :
• desquamations ;
• chancres ;
• plaies qui cicatrisent lentement ;
• fissures aux commissures des lèvres.

Aujourd’hui les chercheurs découvrent que des problèmes nutritionnels, même mineurs, se manifestent sur la peau, et ce longtemps avant qu’un médecin n’en découvre la cause, peut-
on lire dans un article publié dans The Atlanta Journal.

Voici les carences les plus courantes et la façon dont elles se
manifestent sur la peau :

□ Carence en vitamine C. Saignements des gencives, douleurs aux gencives et à la bouche, irritation squameuse autour de la racine des cheveux.
□ Carence en vitamines du complexe B. Fissures et chancres aux commissures de la bouche.

Bien entendu, il existe d’autres liens entre la nutrition et les problèmes de peau. Par exemple, les carences en zinc, en cuivre, en sélénium et en vitamines A et E augmentent les risques de développer divers cancers de la peau. De même, le psoriasis et l’eczéma ne sont peut-être pas causées par des carences nutritionnelles, mais on peut parfois les traiter avec succès à
l’aide d’huile de poisson. En effet, l’huile de poisson contient des acides gras qui aident l’organisme à combattre l’inflammation causée par ces 2 maladies.
Malheureusement, le Dr Neldner ajoute que, comme 5 facultés de médecine sur 6 n’offrent pas de formation en nutrition à leurs étudiants, de nombreux médecins ne savent pas reconnaître les signes avant-coureurs des problèmes nutritionnels.

Toutefois, n’essayez pas de vous auto-traiter. Si vous manifestez certains des signes avant-coureurs de carences, parlez de cette recherche à votre médecin et demandez-lui d’examiner ces facteurs de plus près.

Commentaires

Commentaires