Un faible taux de cholestérol a été associé aux accidents cérébro-vasculaires chez certains hommes

Un faible taux de cholestérol a été associé aux accidents cérébro-vasculaires chez certains hommes

Un faible taux de cholestérol a été associé aux accidents cérébro-vasculaires chez certains hommes

Selon une recherche récente, les hommes qui souffrent d’hypertension artérielle et dont le taux de cholestérol est peu élevé, sont particulièrement exposés aux hémorragies cérébrales. Les chercheurs soulignent toutefois, qu’il est en général préférable de présenter un taux de cholestérol faible, car les risques de décès suite à des maladies cardiaques et artérielles, ou à des accidents cérébro-vasculaires non hémorragiques, sont beaucoup plus élevés que ceux dus aux hémorragies cérébrales. Cependant, on a constaté pour ce qui concerne les décès dus aux hémorragies cérébrales, que « le taux de mortalité était plus élevé quand la présence du cholestérol dans le sang était faible (moins de 160 milligrammes de cholestérol par décilitre de sang) et qu’il diminuait au fur et à mesure que le cholestérol augmentait ». C’est ce qu’a indiqué un rapport publié dans The New England Journal of Médecine.

Les taux de cholestérol sérique très bas semblent en effet affaiblir les parois des artères du cerveau, et. combinés à l’hypertension artérielle, provoquent plus facilement l’hémorragie cérébrale. De fait, tout comme l’eau sous pression cherche un point faible pour s’échapper d’un tuyau, l’hypertension artérielle augmente la pression sur les parois affaiblies des artères, causant un plus grand nombre d’hémorragies cérébrales. Cependant, des taux élevés de cholestérol ne sont pas meilleurs pour la santé car ils sont associés à des risques élevés de maladies cardiaques, artérielles et d’accidents cérébro-vas-
culaires non hémorragiques. C’est ainsi que les résultats d’une étude portant sur les taux de cholestérolémie a montré que « dans chaque catégorie de taux de cholestérol, les taux de mortalité due aux maladies coronariennes, ajustés en fonction de l’âge, étaient plus élevés que pour tous les accidents cérébro-vasculaires réunis ». Dans
cette étude. 60.6 hommes sur 10.000 sont décédés à la suite d’une maladie coronarienne alors que 2,36 seulement, ont succombé à la suite d’une hémorragie cérébrale.

Selon L`American Heart Association, seulement 2 % de tous les accidents cérébro-vasculaires résultent d’hémorragies cérébrales, lesquelles sont dues à une rupture d’une artère du cerveau qui répand du sang dans les tissus avoisinants. La perturbation de l’apport sanguin qui s’ensuit, empêche alors certaines cellules de fonctionner. Le sang accumulé par la rupture de l’artère peut en effet créer une pression dans les tissus cérébraux avoisinants et interférer avec le fonctionnement du cerveau.
L’étude semble d’autre part indiquer que, pour certains hommes, il serait préférable que leur taux de cholestérol soit élevé. Car dans leur cas, il est bien moins dangereux de courir le risque de maladies associées à un taux de cholestérol élevé que de subir un accident vascuiaire du cerveau.

Il n’en reste pas moins que pour la plupart des êtres humains, mieux vaut diminuer son taux de cholestérolémie.

Commentaires

Commentaires