attractive thoughtful brunette curl woman with a pillow on the b

attractive thoughtful brunette curl woman with a pillow on the b

Une carence en vitamine pourrait être la cause de votre dépression

Dans un rapport publié dans Psychosomatics, le Dr A. Missagh Ghadirian de l’université McGill de Montréal a associé la dépression à un taux peu élevé d’acide folique, une vitamine du complexe B. Par ailleurs, ce médecin a découvert que les suppléments d’acide folique soulagaient les symptômes dépressifs des personnes souffrant de carence en cette vitamine.
La dépression, la perte d’appétit, les étourdissements, la fatigue et l’essoufflement sont en effet les premiers signes de cette carence. Sachez que l’acide folique est une vitamine hydrosoluble dont l’excès est évacué dans l’urine par les reins en 24 heures. Mais sans un apport régulier en acide folique, les premières manifestations d’une carence apparaissent après environ 100 jours.

Or, les adultes ont besoin de 200 miaogrammes d’acide folique par jour. De plus, les femmes enceintes doivent en prendre 400 microgrammes pour prévenir les malformations congénitales. Enfin, les femmes qui allaitent ont besoin de 280 microgrammes par jour.

L’acide folique est naturellement présent dans la levure, le foie, les haricots de Lima, les produits à base de grains entiers, les légumes verts feuillus, les oranges, les asperges, les navets, les arachides, l’avoine, les pommes de terre et les haricots.

 

Comme l’acide folique se dissout dans l’eau de cuisson lorsque les aliments qui en contiennent sont cuits, il est préférable de consommer ces aliments crus. De plus, de nombreux facteurs peuvent inhiber l’absorption d’acide folique par l’organisme. Ainsi, même si vous obtenez un apport alimentaire suffisant, il se peut que votre organisme soit incapable de l’assimiler.
De même, les contraceptifs oraux, l’aspirine, l’acétaminophène (comme le Tylenol et le Panadol), le dilantin, la primidone, le phénobarbital, le méthotrexate, la pyriméthamine, le triamtérène et des doses élevées de vitamine C réduisent la quantité d’acide folique dans l’organisme. Toutefois, selon le rapport du Dr Missagh, on ne connaît pas le pourcentage des dépressifs qui souffrent de carence en acide folique.

Commentaires

Commentaires