Une dose quotidienne d'aspirine pourrait réduire vos risques d'accidents cérébro-vasculaires

Une dose quotidienne d'aspirine pourrait réduire vos risques d'accidents cérébro-vasculaires

Une dose quotidienne d’aspirine pourrait réduire vos risques d’accidents cérébro-vasculaires

Si vous souffrez de palpitations anormales, vos risques d’accidents cérébro-vasculaires sont élevés. Or, une aspirine par jour pourrait considérablement réduire ces risques, selon un rapport spécial publié dans The New England Journal of Médecine. Après avoir étudié le cas de 1.244 hommes et femmes souffrant de fibrillation auriculaire (le terme médical désignant les palpitations), les chercheurs ont découvert que l’aspirine pouvait réduire les risques d’accidents cérébro-vasculaires de 50 à 80 %. En outre, un médicament anticoagulant comme la warfarine (qu’on ne peut se procurer que sur ordonnance), aurait le même effet que l’aspirine.
Les chercheurs estiment en effet, que sur 1 million de personnes âgées souffrant de fibrillation auriculaire, 75.000 auront un accident cérébro-vasculaire dans l’année. C’est pourquoi, il est urgent de se préoccuper du cas de ces personnes.

Dans le cadre de cette étude, les sujets cardiaques ont reçu de l’aspirine, de la warfarine ou un placebo (substance neutre ayant l’apparence d’un vrai médicament). Parmi les sujets ayant pris de la warfarine ou de l’aspirine, 1,6 % seulement ont eu un accident cérébro-vasculaire contre 8,3 % parmi les sujets ayant été traités avec un placebo.
Devant ces résultats impressionnants, les chercheurs ont immédiatement remplacé le placebo par de l’aspirine ou de la
warfarine. Au terme de cette étude, il ressort qu’une dose quo-
tidienne de 325 milligrammes d’aspirine réduit de moitié les risques d’accidents vascuiaire dans le cerveau. D’autre part, on a constaté que de nombreux accidents cérébro-vasculaires survenaient lorsqu’un caillot de sang obstruait l’un des vaisseaux du cerveau. Les chercheurs pensent donc que l’aspirine ou la warfarine préviennent les accidents cérébro-vasculaires en « éclaircissant » le sang, réduisant ainsi la fréquence des caillots.

Toutefois, l’aspirine et la warfarine paraissent plus efficaces à traiter les accidents cérébro-vasculaires mineurs et « peu handicapants » que les accidents plus graves, voire même fatals. Des résultats préliminaires indiquent aussi que l’aspirine n’est d’aucune utilité pour les personnes de plus de 75 ans. Les chercheurs n’en connaissent pas la raison, mais des études antérieures ont émis l’hypothèse que les personnes appartenant à ce groupe d’âge souffriraient d’autres maladies qui augmenteraient leurs risques d’accidents cérébro-vasculaires. Par ailleurs, le traitement de rechange à base de warfarine n’est par recommandé pour ces patients âgés, affirment encore les chercheurs. En conclusion de cette étude, les chercheurs envisagent de faire un suivi régulier des patients y ayant participé, tous les trois mois, afin de déterminer les avantages respectifs de l’aspirine et de la warfarine ainsi que leurs effets à long terme.

Attention ! Avant de prendre une aspirine par jour, demandez l’avis de votre médecin. Ne prenez jamais de médicaments sans avoir obtenu son accord.

Commentaires

Commentaires