Une étude montre qu'il n'est Jamais trop tard pour réduire les risques d'ostéoporose

Une étude montre qu'il n'est Jamais trop tard pour réduire les risques d'ostéoporose

Une étude montre qu’il n’est Jamais trop tard pour réduire les risques d’ostéoporose

Un rapport paru dans Annals of Internai Medicine signale que la pratique d’exercices réguliers tels que la marche, le jogging ou le simple fait de monter des escaliers, conjugué à un apport suffisant en calcium, peut contribuer à réduire les risques d’ostéoporose chez les femmes ménopausées. En fait, les chercheurs ont mené une étude sur un groupe de femmes âgées de 55 à 70 ans. Ces femmes faisaient des séances d’exercices de 50 à 60 minutes, 3 fois par semaine. Toutes les femmes prenaient aussi 1.500 milligrammes (15 g) de calcium par jour. « La réponse à l’exercice a été positive pendant au moins 22 mois, soit la durée de l’étude, » a expliqué le Dr Gail Dalsky, qui était chargée de l’étude à la faculté de médecine de l’université Washington, à St. Louis. « La densité de leurs os a même augmenté », a-t-elle encore souligné. Cependant, lorsque les femmes interrompaient ou rédui-
saient leur programme d’exercices réguliers, la densité de leur masse osseuse revenait à ce qu’elle était avant qu’elles ne commencent à faire de l’exercice, et ceci même si elles continuaient à prendre des suppléments de calcium. L’étude suggère donc qu’un exercice régulier pourrait combattre la raréfaction de la masse osseuse chez les femmes de plus de 50 ans.
De plus, le Dr Dalsky souligne que l’exercice devrait s’ajouter aux autres traitements connus pour lutter contre l’ostéoporose, comme les thérapies de remplacement de l’œstrogène et les suppléments de calcium. « En général, il n’y a aucun danger à ajouter l’exercice à ces thérapies, mais il ne peut pas les remplacer, » précise-t-elle encore dans un autre rapport publié dans The Physician and Sportsmedicine.

De même, d’autres études ont démontré que les exercices faisant travailler les articulations portantes contribuaient à fortifier les os et à les rendre plus denses. On entend par là des activités physiques qui obligent les os à supporter le poids du corps, notamment l’aérobic, la danse, la marche, le jogging, la randonnée pédestre, le saut à la corde ou le tennis. Enfin, les exercices faisant travailler les articulations portantes peuvent être combinés à d’autres types d’exercices, comme la natation, le vélo d’appartement ou le rameur, en vue de rendre les séances d’exercices plus intéressantes.
Précisons tout de même que, jusqu’à maintenant, les médecins ne savaient pas si les exercices après la ménopause serviraient uniquement à empêcher les os de se détériorer davantage ou s’ils contribueraient à faire augmenter la masse osseuse.

Commentaires

Commentaires