Votre lieu de résidence peut constituer facteur de risques du cancer

Votre lieu de résidence peut constituer facteur de risques du cancer

Votre lieu de résidence peut constituer facteur de risques du cancer

Votre lieu de résidence a-t-il une incidence sur vos risques de cancer ? Selon une étude de l’American Cancer Society, les gens qui vivent dans le nord-est des États-Unis ont plus de risques de développer un cancer du sein ou du côlon que les populations du sud et de l’ouest du pays. Ainsi, le Dr Jack Bartley, un biochimiste de Berkeley en Californie, révèle dans une étude récente que le benzopyrène, un polluant produit par les gaz d’échappement des automobiles, la fumée du tabac, les centrales électriques et les usines semblent favoriser l’apparition du cancer. D’autre part, même si vous ne vivez pas dans une région où l’air est pollué, votre lieu de résidence peut être dangereux. En effet, selon l’Environmental Protection Agency (EPA), le radon, un gaz qui s’infiltre dans les maisons, pourrait être la 2è cause du cancer du poumon.
De fait, le radon est un sous-produit radioactif de l’uranium et du radium. Il s’agit d’un gaz inodore et incolore qui s’infiltre à notre insu dans les maisons par les planchers, les sols en ciment, les drains, et même dans l’eau si vous avez votre propre puits. Aux États-Unis, on peut faire vérifier sans frais la concentration de radon dans sa maison en contactant les services de santé locaux ou en composant un numéro de téléphone. En outre, il existe maintenant sur le marché des appareils qui permettent de vérifier soi-même la concentration de radon dans l’air.

Votre quartier est-il situé près de grosses usines chimiques ou de centre de traitement des eaux usées ? En vivant à proximité de ce genre d’usines vous augmentez vos risques de développer un cancer.

Commentaires

Commentaires